By Bernard Baudry

Show description

Read or Download Economie de la firme PDF

Similar two hours or more books

The Evacuation of North Russia 1919

The Evacuation of North Russia 1919 КНИГИ ;ВОЕННАЯ ИСТОРИЯ Год: 1919Страниц: 54Формат: PDFЯзык: английскийРазмер: five. forty six Мб ifolder. ru zero

The Last Spaceship

Kim Rendall won't yield to the tyranny of the power-madrulers of Alphin III. Branded an outlaw, he's at risk of mental torture worse than dying from the Disiplinary Circuit, which retains the loads in cost. His one desire lies within the Starshine, an superseded spaceship. In a global the place teleportation is the norm, nobody travels by way of interstellar vessel anymore.

The 50 Best Thai Recipes. Tasty, Fresh, and Easy to Make!

They're quick. they're flavorful. and they are correct at your fingertips. The 50 most sensible Thai Recipes is an appetizing number of scrumptious dishes that carry your eating place favorites correct for your kitchen. From Pad Thai to Fiery pork Salad, there is lots integrated so that you can whip up pleasurable and engaging snacks and food.

ABC's of Concealed Carry : A Cop's Guide to the Real World of Going Armed

From the introduction:I've carried a hid handgun for greater than thirty years, but when you think that this e-book is ready me attempting to convince you to hold one too, you'd be unsuitable. For 27 of these years i used to be a cop. I realized in a short time that the police cannot shield person electorate from violence.

Additional resources for Economie de la firme

Sample text

Partir de là, la question posée à la firme est bien évidemment celle de la codification de la connaissance produite par l’apprentissage. La distinction entre connaissances tacites et connaissances codifiées, due à Michaël Polanyi, est ici centrale. Les connaissances tacites sont non exprimables hors de l’action de celui qui les détient, et le fait de les posséder est même ignoré ou négligé par leur détenteur. Par là même, la connaissance tacite est un bien qui se prête difficilement à de nombreuses opérations : leur diffusion et leur apprentissage sont coûteux et difficiles à mettre en œuvre ; leur stockage et leur mémorisation sont conditionnés par le renouvellement — de génération en génération — des personnes qui détiennent ces connaissances ; elles sont difficilement répertoriables et classables.

Partir de là, la question posée à la firme est bien évidemment celle de la codification de la connaissance produite par l’apprentissage. La distinction entre connaissances tacites et connaissances codifiées, due à Michaël Polanyi, est ici centrale. Les connaissances tacites sont non exprimables hors de l’action de celui qui les détient, et le fait de les posséder est même ignoré ou négligé par leur détenteur. Par là même, la connaissance tacite est un bien qui se prête difficilement à de nombreuses opérations : leur diffusion et leur apprentissage sont coûteux et difficiles à mettre en œuvre ; leur stockage et leur mémorisation sont conditionnés par le renouvellement — de génération en génération — des personnes qui détiennent ces connaissances ; elles sont difficilement répertoriables et classables.

La firme : un « panier de compétences » Les mécanismes d’apprentissages et les routines, combinés aux ressources, sont à l’origine des compétences de la firme. Les compétences constituent la base des capacités concurrentielles d’une firme dans une activité particulière La firme doit donc d’abord repérer les compétences susceptibles de lui procurer cet avantage (voir encadré). Ces compétences centrales (core competencies), rendues célèbres par Prahalad et Hamel dans un article intitulé « The Core Competence of the Corporation » [1990], sont également qualifiées de foncières ou de distinctives.

Download PDF sample

Rated 4.96 of 5 – based on 17 votes